l’avocat algérien Karim ACHOUI abbattu !!!! ensuite un …comparez SVP

abattu : le milieu sans défense
3768778763lavocatmeachouipourraitetrepoursuiviapressamise1.jpg 
Maître Karim Achoui est une figure du barreau parisien : abattu vendredi 22 juin de deux balles dans le dos, il se débat ce soir entre la vie et la mort. Avocat des grands voyous du milieu, il affichait, parti de rien, une réussite sociale exemplaire… Peut-être pas sur tous les plans !
n parcours social éclatant pour un jeune de banlieue d’origine algérienne, exceptionnellement doué, qui avait souvent frôlé l’illégalité, mais dont l’intelligence déliée avait fait, depuis quelques années, l’avocat du milieu parisien, et en particulier des frères Hornec, qui sont probablement les parrains actuels du milieu du crime dans la capitale française.

Trois coups de feu

Il était approximativement 22h00, vendredi soir, lorsque Maître Karim Achoui est sorti de son cabinet nouvellement aménagé boulevard Raspail, dans le quartier le plus côté de la capitale française… Il se dirigea vers son véhicule, une mini-Austin garée non loin de là, quand il avisa un homme casqué marchant vers lui une arme à la main. « Non ! » cria-t-il en prenant immédiatement la fuite, courant sur le trottoir, devant les vitrines éteintes.

Trois coups de feu claquèrent, le premier brisant une glace, le deuxième et le troisième frappant l’avocat dans le dos, en haut de la cuisse gauche, puis au niveau de l’omoplate, à quelques centimètres du coeur. Karim Achoui s’effondre, le tueur rejoint alors rapidement une petite moto, qui attendait devant la station Shell, dont le pilote démarre immédiatement : ils tournent à l’angle de la rue de Grenelle et s’échappent entre les façades grises des ministères. La police relèvera peu après 3 douilles de calibre 45.

Un petit kabyle aventureux

D’origine kabyle, une mère assistante maternelle, un père ouvrier chez Renault, Karim Achoui avait choisi de mettre son intelligence au service de sa réussite. Ses études de droit lui avaient donné accès à la profession d’avocat, et rapidement il était devenu un excellent pénaliste, n’hésitant pas à se frotter aux dossiers les plus dangereux. Agé de 39 ans, « l’Avocat du milieu » avait confié récemment au journaliste Frédéric Ploquin « qu’aujourd’hui un avocat peut bien se prendre deux balles« . Il ne pensait peut-être pas prophétiser sa propre destinée…

Mais il avait conscience que la Loi du milieu pouvait être expéditive… Même pour son défenseur attitré ! Pour tout un chacun, le sort peut renverser un destin, mais parmi les truands, c’est la mort qui l’achève. Et Karim Achoui travaillait trop près des grands truands pour éviter tout à fait les risques qui les guettent…

Entre la vie et la mort

Rapidement arrivées sur les lieux, les équipes du SAMU ont conduit Maître Karim Achoui à l’hôpital Georges Pompidou, à Paris, où il a été accueilli en urgence et où il est actuellement soigné, sous forte protection policière. Même si les médecins voulaient encore croire dimanche 24 juin à la possibilité de le sauver, la gravité de ses blessures laisse redouter que son parcours brillant puisse s’être arrêté là, sur le trottoir doré de ce boulevard Raspail, qu’il avait voulu le signe éclatant de sa réussite.

Les policiers ont commencé à examiner ses coups de téléphone les plus récents, et les dossiers sur lesquels il travaillait : la cause de ce guet-apens pourrait bien s’y lire…

Communiqué de presse

En contestation contre l’emprisonnement sans preuve de Maître Karim ACHOUI
et face à cette injustice qui décrédibilise la Justice française pour laquelle des femmes et des hommes se sont battus des siècles durant pour la rendre objective et juste

Rachid NEKKAZ, responsable du site officiel de Maître Karim ACHOUI : www.karimachoui.fr
et ex-candidat à l’élection présidentielle

a décidé d’entamer ce vendredi 19 décembre à partir de 21h


UNE GREVE DE LA FAIM

devant la prison de Nanterre où est détenu Maître Karim ACHOUI


Maître Karim ACHOUI est déjà en grève de la faim depuis mardi 16 décembre. 
Rachid NEKKAZ avait créé au lendemain de la tentative d’assassinat de Maître Karim Achoui le 22 juin 2007 un comité de soutien qui avait obtenu l’adhésion de 984 avocats qui ont condamné ainsi cette tentative d’assassinat odieuse à l’encontre de Maître Karim ACHOUI.

Par cette décision grave, solennelle et difficile de recourir à la grève de la faim,
Rachid NEKKAZ demande la remise en liberté immédiate de Maître Karim ACHOUI.

Cette demande a été formulée officiellement au Président de la République M. Nicolas SARKOZY.

 

Contacts :

Comité de soutien à Rachid NEKKAZ et Karim ACHOUI
Jean-Bruno ROUMEGOUX : 06 45 63 36 88
Maxime VERNER : 06 65 13 04 27

Publié dans : ||le 27 décembre, 2008 |1 Commentaire »

1 Commentaire Commenter.

  1. le 9 juin, 2011 à 22:30 amrane ali écrit:

    bonjour messieurs,

    suite a un controle de police a argenteuil,en val d oise,je me retrouve convoqué au commissariat de police pour notification d invalidité de permis de’ conduire.ne reconaissant pas cette invalidité(ayant des documents prouvants une usurpation d idendité a mon égart)l officier de police me traite de con et essaye de m intimider pour signer cette notification…gardant mon sang froid,je lui repete que je ne reconnais pas cette invalidité,ce dernier appelle tous ces collègues qui viennet me trainer en m étranglant jusqu a la sortie…l officier garde mon permis et ne veut pas me rendre mon document prouvant l usurpation…ou suis je ?qu ai je fais?…je file droit a l igs rue hénard paris 12?ces derniers ne prennent meme pas la peine de prendre ma plainte,gendarmerie idem…pourquoi?…a l’aide 06 81 26 20 83

Laisser un commentaire

La marche européenne des pa... |
Me Olicier PIERICHE |
Hélioparc, une bien sale hi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Site officiel de l'Hôtel de...
| lianejuridique
| revolutionblogger